Prise USB-C

Prise USB-C

L’USB est mort, vive l’USB-C !

C’est une petite révolution que va connaître le secteur de la high-tech en 2015 et les années suivantes. Un port standard bien connu de tous, l’USB, change de taille, de forme, de fonctionnalités… de tout. Le but ? faire qu’un seul et même connecteur soit capable de faire transiter à la fois des contenus, des flux et de l’énergie. Cette nouvelle norme standard, dite USB Type-C ou USB-C, va peu à peu équiper la plupart des appareils high-tech. D’ores et déjà une tablette, la Nokia N1, et deux ordinateurs, le nouveau MacBook d’Apple et le Chromenbook Pixel 2, en sont dotés.

USB-C 1

A gauche, le nouveau connecteur USB-C. A droite, le connecteur USB classique

 L’USB-C, ça fait quoi ?

Pour faire simple, un petit câble USB-C a pour vocation à remplacer tous les autres. Il est en effet capable de transporter de l’électricité (pour recharger les batteries d’un ordinateur), du trafic Internet (pour remplacer les câbles RJ45), des données comme l’USB classique, de l’audio, de la vidéo et même de la 4K (ultra haute-définition) via la norme ultra HDMI. Ce port tout-en-un présente donc bien des avantages.

USB-C 2

Schéma d’un connecteur USB-C

 Pourquoi un nouveau port USB-C ?

Bonne question. En effet, il aurait sans doute été envisageable de conserver la même forme que l’USB. Oui mais l’avantage de l’USB-C est justement d’être plus petit, moins « moche » que le précédent standard. Et c’est bien mieux pour les nouveaux appareils qui sont de plus en plus fins (il suffit de regarder le dernier MacBook et ses 13 mm d’épaisseur) et de plus en plus design. En outre, ce nouveau port présente l’avantage d’être un connecteur réversible. Cela signifie qu’on peut entrer le câble dans un sens comme dans l’autre. Et qui n’a jamais pesté à force de devoir retourner le câble dans tous les sens avant de réussir à l’introduire dans une prise USB ? Avouez…

USB-C 3

Le port USB-C sur le nouveau MacBook d’Apple.

 Oui, mais il faudra sans cesse débrancher un périphérique pour en brancher un autre ?
Sans doute un peu au début mais, à la longue, certainement pas. En réalité, nous utilisons de moins en moins de câbles. Nous surfons de plus en plus en WiFi et pouvons transférer les images de notre appareil photos ou de notre smartphone de la même manière ou en Bluetooth. Nous stockons de plus en plus nos données dans le cloud et consultons films et séries en streaming, rendant les disques durs externes et les clés USB moins utiles. L’autonomie des ordinateurs grandie aussi, donc il est moins nécessaire de les recharger sans cesse. Finalement, le marché adopte un port standard plus versatile jusqu’au jour où nous n’aurons même plus besoin de lui.

 Vais-je devoir jeter tous mes appareils avec une vielle connectique ?
Non ! Pas de panique à ce sujet, il sera possible d’acheter des adaptateurs qui permettront de relier un vieux moniteur en VGA à l’USB-C, un écran TV avec câble HDMI, une vieille clé USB, etc. Apple a déjà annoncé qu’elle vendrait un adaptateur multiple (HDMI ouVGA, USB et USB-C) pour le prix de… 89 euros. Rassurez-vous, des fabricants d’accessoires se feront un plaisir de vous proposer un modèle de switch équivalent pour moins cher (sans doute une trentaine d’euros).

USB-C 4

 

USB-C 5

C’est une petite révolution que vont connaître à partir de cette année nos appareils numériques : l’apparition d’une nouvelle prise USB toute petite qui fera tout à la fois.

Avantages

Aujourd’hui, pour recharger un appareil, connecter son ordinateur à Internet ou encore le brancher sur un téléviseur, il faut des tas de prises différentes. Bientôt, le même câble pourra tout faire à la fois. L’USB-C remplace non seulement la prise d’alimentation mais également la prise USB traditionnelle, la prise HDMI pour la vidéo ou encore la prise Ethernet pour se brancher sur Internet.
Autre avantage : cette prise est toute petite et très discrète ce qui permet d’avoir des appareils encore plus fins et encore plus design.
Enfin : l’USB-C est réversible. Plus besoin de s’y reprendre à deux fois pour brancher un chargeur ou un périphérique : cela fonctionne dans les deux sens. C’est tout bête, mais c’est plus simple.

Inconvénients

Qui dit nouveau connecteur dit adaptateurs pour brancher les appareils non compatibles, par exemple, une vieille imprimante. Il faudra passer à la caisse pour acheter ces fameux adaptateurs.
Ensuite, l’ordinateur d’Apple doté d’une seule prise nécessitera une sorte de multiprise externe si l’ont veut brancher plusieurs périphériques.
Tout cela ne sera pas forcément très joli.

En résumé

L’USB-C arrive. On va le trouver sur les ordinateurs mais aussi sur les tablettes et les smartphones. C’est sans doute, enfin, le connecteur universel réclamé à corps et à cris notamment par les instances européennes.